en Argentine : GARZA MORA

DSC_5846

Avec une taille allant de 1m à 1,25m, le Héron Cocoi est le plus grand des hérons d’Amérique du Sud. Il appartient à la famille des Ardeidae. On le rencontre dans toute l’Argentine, à l’exception de la Cordillère des Andes et il est un peu plus rare dans le Sud du pays. La tête est coiffée d’un capuchon noir bleuté avec de longues plumes qui descendent sur la nuque. Le cou est blanchâtre, voire légèrement grisâtre, avec sur le devant, une ligne discontinue de petites plumes noires, qui descend jusqu’à la poitrine. Le dos est gris, avec sur le haut des épaules, une tache noire. Les cuisses, la poitrine ainsi que les sous caudales, sont blanches. Le ventre est noir et le croupion blanc. Les pattes sont noires. L’iris est jaune et les lores sont bleutés.

DSC_4653

Le bec, très puissant, a la partie supérieure grise, la partie inférieure jaunâtre et la pointe jaune. Le plumage du mâle et celui de la femelle, sont identiques. Les juvéniles ont le plumage plus terne que celui des adultes. En Argentine, le Héron Cocoi est un oiseau solitaire, qui fréquente les zones humides où les eaux sont peu profondes, telles que les lagunes et les marais, mais aussi le bord des rivières et des fleuves, et plus occasionnellement les côtes océaniques. Au Nord du Brésil, il n’est pas rare d’observer les Hérons Cocoi, en colonie parfois très importante. Le Héron Cocoi est très craintif et difficilement approchable. Au moindre danger, il fuit. Son vol est très lent et élégant.

DSC_5027

Son alimentation est principalement constituée de poissons, mais il ne néglige pas les petits reptiles ou quelques amphibiens, qu’il chasse en restant à l’affût, immobile. Le Héron Cocoi construit son nid indifféremment haut perché ou dans les jonchaies. Le nid est une plate-forme faite de joncs et de petites branches. La femelle y dépose généralement 3 œufs bleu céleste, qui sont couvés alternativement par la femelle et le mâle. Les poussins sont nourrit par les deux parents, par régurgitation, jusqu‘à l‘âge de 2 mois, après quoi ils quittent le nid. Le Héron Cocoi est commun, ses populations sont stables et ne semblent pas présenter de risque dans leur conservation. En France, ce héron est aussi connu sous le nom de Héron à cuisses blanches.

DSC_5847 DSC_5047

DSC_5034

Con uno talla yendo de 1m a 1,25m, la Garza Mora es la más grande de garzas de América del Sur. Pertenece a la familia de los Ardeidae. Lo encontramos en toda la Argentina, a excepción de la Cordillera de los Andes y es un poco más raro al sur del país. La cabeza es peinada con una capucha negra azulada con plumas largas que descienden sobre la nuca. El cuello es blanquecino, puede ser ligeramente grisáceo, con sobre la delantera, una línea discontinúa de pequeñas plumas negras, que desciende hasta el pecho. La espalda es gris, con sobre la altura de los hombros, una mancha negra. Las piernas, el pecho así como los subcaudales, son blancos. El vientre es negro y la rabadilla blanca. Las patas son negras. El iris es amarillo y los lorales son azulados.

DSC_4617

El pico, refuerte, tiene el lado superior gris, la parte inferiore amarillento y la punta amarilla. El plumaje del macho y el de la hembra, son idénticos. Los juveniles tienen el plumaje más apagados que el de los adultos. En Argentina, la Garza Mora es una ave solitaria, que frecuenta las zonas húmedas donde las aguas son poco profundas, tales como las lagunas y los pantanos, pero también el borde de los arroyos y de los ríos, y más ocasionalmente las costas oceánicas. En el Norte de Brasil, no es raro observar las Garzas Mora, en colonia a veces muy importante. La Garza Mora es muy temerosa y es cmplicado acercarla. Al menor peligro, huye. Su vuelo es muy lento y elegante.

DSC_5108

Su alimentación está principalmente constituida por peces, pero no descarta a los pequeños reptiles o algunos anfibios, que cazara quedándose al acecho, inmóvil. La Garza Mora construye su nido indiferentemente alto posado o en juncales. El nido es una plataforma hecha con juncos y pequeñas ramas. La hembra deposita allí generalmente 3 huevos azul celeste, que son incubados alternativamente por la hembra y el macho. Los pichones son alimentados por ambos padres, por regurgitación, hasta la edad de 2 meses, de la que dejan el nido. La Garza Mora es común, sus poblaciones son estables y no parezcan presentar de riesgo en su conservación.

DSC_6013

DSC_5109

DSC_0009

iconeAlbum

 

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER