en Argentine : ANGÚ

DSC_1967Le Troglodyte à Miroir, connu également sous le nom de Donacobe à Miroir, appartient à la famille des Donacobiidae. Il mesure 20 cm et ce rencontre dans une petite partie Nord-Est de l’Argentine, où il fréquente les marais et les jonchaies. Le haut de la tête est noir, ainsi que la nuque et les joues. En dessous des joues, on distingue une tache orangée, qui est plus visible au moment de la parade nuptiale. Le dos et les ailes sont brun foncé. Le menton est jaunâtre, un peu plus foncé et d’une manière générale, le plumage du dessous présente un dégradé chamoisé, plus clair sur la partie haute et plus foncé en allant vers le bas. Les flancs sont finement rayés de noir. Les ailes présentent deux taches blanches, d’où son nom. La queue, qui est brun foncé sur le dessus, est longue en forme d’éventail et l’extrémité blanche, alors que les plumes du dessous sont blanches. Le bec noirâtre est légèrement courbé vers le bas. Les pattes et les doigts sont noirs. Les yeux sont jaune vif et l’iris noir. Le plumage du mâle et celui de la femelle sont identiques. Chez les sujets juvéniles, le plumage est plus terne et le dessus de l’œil et l’arrière sont marqués de blanc.

Troglodyte___miroir1Le Troglodyte à Miroir se nourrit principalement d’invertébrés et d’insectes qu’il cherche dans la végétation des marais. Son nid en forme de coupe, est construit de végétaux, généralement au ras de l’eau, et l’intérieur est capitonné de matière douce telle que de la soie provenant des toiles d’araignées. C’est la femelle seule qui bâtit le nid. Elle y dépose 2 œufs crémeux violacés, tachetés de violet et de roux. La femelle incube seule les œufs pendant une quinzaine de jours et les poussins sont ensuite alimentés par les deux parents. Les Troglodytes à Miroir vivent en couple et en famille jusqu’à ce que les jeunes atteignent l’âge d’un an.  Le chant très mélodieux est fait en duo pendant la parade, le mâle et la femelle étant côte à côte. Lorsque des sujets n’appartenant pas à la famille s’approche de leur territoire, les Troglodyte à Miroir poussent des cris en leur direction, ce qui a pour effet de les éloigner. Les populations du Troglodyte à Miroir en Argentine, bien que peu abondantes, ne semblent pas menacées actuellement. Cet oiseau est présent du Panama au Nord de l’Argentine, à l’exception du Chili.

DSC_1959El Angù pertenece a la familia de los Donacobiidae. Mide 20 cm y se encuentra en una pequeña parte Nordeste de la Argentina, donde frecuenta los esteros y los juncales. La altura de la cabeza es negra, así como la nuca y las mejillas. Debajo de las mejillas, distinguimos una mancha anaranjada, que es más visible en el momento de la parada nupcial. La espalda y las alas son moreno oscuro. La barbilla es amarillenta, un poco más oscura y de manera general, el plumaje del fondo presenta un desvanecido agamuzado, más claro sobre la parte alta y más oscura yendo hacia abajo. Los costados finamente son rayados de negro. Las alas presentan dos manchas blancas. La cola, que es moreno oscuro sobre la parte superior, es larga en forma de abanico y la extremidad blanca, mientras que las plumas del fondo son blancas. El pico negruzco es ligeramente curvo hacia abajo. Las patas y dedos son negros. Los ojos son amarillo vivo y el iris negro. El plumaje del macho y el de la hembra son idénticos. En los sujetos juveniles, el plumaje es más apagado y la parte superior del ojo y la trasera son marcadas con blanco.

DSC_5832El Angù principalmente se alimenta de invertebrados y de insectos que busca en la vegetación de los pantanos. Su nido en forma de copa, es construido por vegetales, generalmente al nivel del agua, y el interior es acolchado por materia suave tal como de la seda que proviene de telarañas. Es la hembra sola que edifica el nido. Deposita allí 2 huevos cremosos violáceos y moteados de morado y de rufo. La hembra incuba sóla los huevos durante una quincena y los pichones luego son alimentados por ambos padres. Los Angùs viven en pareja y en familia hasta que los jóvenes alcancen la edad de un año. El canto muy melodioso es hecho en dúo durante la parada, el macho y la hembra codo a codo. Cuando sujetos que no pertenecen a la familia se acercan de su territorio, Angù dan gritos en su dirección, lo que tiene por resultado de alejarlos. Las poblaciones del Angù en Argentina, aunque poco abundantes, no parecen amenazadas actualmente. Esta ave está presente de Panamá al Norte de la Argentina, a excepción de Chile.

DSC_5826

DSC_4704

iconeAlbum

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER