en Argentine : POLLONA PINTADA

_DSC6910

La Gallinule à face noire mesure 20 cm. Elle appartient à la famille des Rallidae. Sa tête, son cou et sa poitrine sont gris plombé. Son front et les lores sont noirs. Son bec et l'écusson qui est à sa base sont verts. Son iris est rouge. Son dos est brun, tirant sur le châtaigne, et ses épaules rousses. Ses flancs sont bruns marqués de points blancs, comme son ventre mais celui-ci est plus blanchâtre en son centre. Sa queue, qu'elle porte redressée, est brun foncé, presque noire, sur le dessus et blanche en dessous. Ses pattes sont vert jaunâtre. Il n'y a pas de distinction visible entre le mâle et la femelle. Le plumage du juvénile est brun, plus clair sur les parties inférieures, et sa gorge est blanche. La Gallinule à face noire ne s'éloigne jamais de l'eau. Elle fréquente les zones humides, comme les lagunes, les marais, les ruisseaux, où la végétation aquatique est abondante. Comme toutes les poules d'eau, c'est une excellente nageuse et plongeuse, mais elle évite de voler. Lorsqu'elle nage, on peut voir sa tête se balancer de façon rythmée. La Gallinule à face noire vit seule, en couple ou quelques fois en petits groupes dispersés. Son alimentation est variée, mollusques, vers, insectes ou larves qu'elle trouve sous les feuilles des plantes flottantes mais aussi graines et bourgeons tendres qu'elle peut trouver sur les rives.

_DSC0661

Nous l'avons même vue à plusieurs reprises manger des petits poissons. Même si elle se nourrit souvent en surface, elle peut plonger pour atteindre la végétation aquatique plus profonde. Son nid est une petite plate-forme construite au bord de l'eau ou flottant sur l'eau, faite à base de joncs et de graminées. Certains ont un demi toit. La femelle y dépose entre 4 et 6 oeufs blancs avec des taches sombres. Les petits sortent du nid quelques heures après leur naissance et accompagnent leurs parents, nageant déjà entre la végétation. Trois sous-espèces sont reconnues. Gallinula melanops bogotensis que l'on trouve dans une petite partie de la Colombie. Gallinula melanops melanops que l'on trouve au Pérou, au Brésil, en Uruguay et au Paraguay. Gallinula melanops crassirostris que l'on trouve au Chili et dans presque toute l'Argentine, sauf dans la partie sud de la Patagonie. Anciennement, certains auteurs la classaient dans le genre Porphyriops. En France cet oiseau est aussi appelé Poule à gros bec.

_DSC6713 _DSC6712

_DSC6942

La Pollona pintada mide 20 cm. Pertenece a la famila de los Rallidae. Su cabeza, su cuello y su pecho son plomizos. Su frente y el loral son negros. Su pico y el escudete que está en su base son verdes. Su iris es rojo. Su espalda es parda, tirando a castaña, y sus hombros rufos. Sus flancos son pardos con pecas blancas, como su vientre pero éste es más blancuzco en su parte central. Su cola, que lleva erecta, es pardo oscuro, casi negra, sobre la parte superior y blanca por debajo. Sus patas son verde amarillento. No hay distinción visible entre el macho y la hembra. El plumaje del juvenil es pardo, más claro sobre las partes de abajo, y su garganta es blanca. La Pollona pintada jamás se aleja del agua. Frecuenta las zonas húmedas, como las lagunas, los pantanos, los arroyos, donde la vegetación acuática es abundante. Así como todas las gallaretas o pollas de agua, es una muy buena nadadora y buceadora, pero evita volar. Nada con un rítmico cabeceo. La Pollona pintada vive sola, en pareja o a veces en pequeños grupos dispersos. Su alimentación es variada, moluscos, insectos o larvas que encuentra bajo las hojas de las plantas flotantes pero también semillas y botones tiernos que puede encontrar sobre las orillas.

_DSC0707

Ademas, la vimos varias veces comiendo pequeños peces. Aunque a menudo se alimenta en superficie, puede zambullirse para alcanzar la vegetación acuática más profunda. Su nido es una pequeña plataforma construida al borde del agua o que flota sobre el agua, es hecha a base de juncos y a base de gramíneas. Algunos tienen un semi-techo. La hembra depone allí entre 4 y 6 huevos blancos con pintas oscuras. Los pichones salen del nido algunas horas después de su nacimiento y acompañan a sus padres, ya nadando entra la vegetación. Tres subespecies son reconocidas. Gallinula melanops bogotensis que se encuentra en una pequeña parte de Colombia. Gallinula melanops melanops que se encuentra en Perú, en Brasil, en Uruguay y en Paraguay. Gallinula melanops crassirostris que se encuentra en Chile y casi en toda la Argentina, salvo en la parte meridional de Patagonia. Antiguamente, ciertos autores la clasificaban en el género Porphyriops.

_DSC0708

iconeAlbum

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER