En Argentine : TORCAZA COMÚN

Tourterelle oreillardeLa Tourterelle oreillarde est une espèce endémique d'Amérique du sud, où elle est présente dans tous les pays, et qui appartient à la famille des Columbidae. 11 sous-espèces sont reconnues dont 2 se partagent le territoire argentin : Zenaida auriculata virgata que l'on trouve au sud du  pays, du Chubut jusqu'à la Terre de feu et Zenaida auriculata auriculata, dans le reste du pays. C'est un oiseau de 22 cm dont la tête est petite, le cou court, le corps robuste et les pattes courtes. Son plumage est lisse et brillant. Sa tête est de couleur gris, légèrement bleuté sur la couronne et la nuque, plus rosé pour la face. Elle est marquée d'une ligne noire derrière l'oeil et d'une tache noire au-dessous de l'oreille. Ses iris sont sombres et son bec noir. Son cou est gris rosé avec des reflets dorés brillants sur les côtés. Son dos est gris brun. Ses ailes sont légèrement plus foncées avec quelques taches noires. Sa poitrine et son ventre sont gris rosé et vont en s'éclaircissant jusqu'au bas-ventre. Sa queue est gris plomb sur le dessus et claire dessous. Son extrémité blanche est précédée d'une bande noire. Ses pattes sont rougeâtres.

Tourterelle oreillarde (6)Le plumage de la femelle est un peu plus terne que celui du mâle. Les juvéniles sont plus bruns. La Tourterelle oreillarde vit en couple ou en bandes très nombreuses dans différents types d'habitats, bois, zones rurales, y compris peuplées, parcs et jardins dans les villes. Son alimentation est constituée de graines qu'elle trouve, pour l'essentiel, au sol. Elle effectue des déplacements en fonction des disponibilités en nourriture. La Tourterelle oreillarde est monogame et se reproduit tout au long de l'année. Son nid en forme de coupelle, fait de brindilles et de racines, est construit en hauteur, dans un arbre, un arbuste ou sur toute autre structure. La femelle y dépose deux oeufs blancs ou, plus rarement, brun clair ou crème. Les deux parents se relaient pour l'incubation qui dure de 12 à 14 jours et nourrissent ensuite les petits jusqu'à ce que leur plumage soit formé et qu'ils quittent le nid. La Tourterelle oreillarde est abondante et ses populations sont même en augmentation en liaison avec le développement des zones cultivées. En français, elle s'appelle aussi Tourterelle à oreillons ou Colombe à oreillons.

Tourterelle oreillarde (1) Tourterelle oreillarde (7) Tourterelle oreillarde (9)

Tourterelle oreillarde (2)La Torcaza Común es una especie endémica de América del sur, dónde está presente en todos los países, y que pertenece a la familia de los Columbidae. 11 subespecies son reconocidas entre qué 2 se reparten el territorio argentino : Zenaida auriculata virgata al que se encuentra en el sur del país, de Chubut hasta la Tierra de fuego y Zenaida auriculata auriculata, en el resto del país. Es una ave de 22 cm cuya cabeza es pequeña, el cuello corto, el cuerpo robusto y las patas cortas. Su plumaje es liso y brillante. Su cabeza de color es gris, ligeramente azulada sobre la corona y la nuca, más rosada para la cara. Es marcada con una línea negra detrás del ojo y con una mancha negra debajo de la oreja. Sus iris son sombríos y su pico negro. Su cuello es gris rosado con reflejos dorados brillantes sobre los lados. Su espalda es gris morena. Sus alas son ligeramente más oscuras con algunas manchas negras. Su pecho y su vientre son gris rosado y van aclarándose hasta el bajo vientre. Su cola es gris plomo sobre la parte superior y clara abajo. Su extremidad blanca es precedida por una faja negra. Sus patas son rojizas.

Tourterelle oreillarde (8)El plumaje de la hembra es un poco más apagado que el del macho. Los juveniles son más morenos. La Torcaza Común vive en pareja o en bandas muy numerosas en diferentes tipos de ambientes, bosques, zonas rurales, incluido pobladas, parques y jardines en las ciudades. Su alimentación está constituida por semillas que encuentra, por lo esencial, en el suelo. Efectúa desplazamientos con arreglo a las disponibilidades en alimento. La Torcaza Común es monógama y se reproduce a lo largo del año. Su nido en forma de copela, hecho con ramitas y raíces, es construido en altura, en un árbol, un arbusto o sobre cualquiera estructura. La hembra deposita allí dos huevos blancos o, más raramente, moreno claro o crema. Ambos padres se relevan para la incubación que dura de 12 a 14 días y alimentan luego los pichones hasta que su plumaje sea formado y que dejan el nido. La Torcaza Común es abundante y más sus poblaciones están en aumento debido al desarrollo de las zonas cultivadas. En español, se llama también Zenaita torcaza, Tortola torcaza o Paloma torcaza.

Tourterelle oreillarde (3)

Tourterelle oreillarde (4)

Tourterelle_oreillarde__5_

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER