en Argentine : CORBATITA COMÚN

_DSC8084aLe Sporophile à col double mesure 10 cm. Il appartient à la famille des Thraupidae. Son dos et sa queue sont gris plombé. Sa barbe noire et son collier noir bien marqué le rendent facilement reconnaissable. Le reste de son plumage est blanc. Son bec robuste est jaunâtre. La femelle a le dos et la queue brun verdâtre avec les ailes plus foncées. Son ventre est ocré. Le juvénile est semblable à la femelle. En couple ou parfois en petites bandes, le Sporophile à col double vit dans les prairies naturelles ou artificielles, les zones rurales peuplées ou non, les bois de fruitiers mais aussi les parcs. On le voit accroché sur les tiges des graminées dont il mange les graines qui sont sa principale source de nourriture.

DSC_3429

C'est un petit oiseau toujours actif et sur le qui-vive. Des 15 variétés de Sporophiles présentes en Amérique du Sud, c'est une de celles qui s'est le mieux adaptée au voisinage de l'homme. Et ce, au point de nicher souvent dans son voisinage, peut-être parce que cela limite la présence de prédateurs. Son nid est une demi-sphère profonde accrochée à des herbes ou arbustes, à faible hauteur. C'est un tissage de fibres végétales unies à leur support par des crins ou des toiles d'araignées. La femelle y dépose 2 ou 3 oeufs blanchâtres tachetés de sombre qu'elle couvera seule pendant une douzaine de jours.

DSC_3391

Les petits demeurent dans le nid une douzaine de jours et sont alimentés par les deux parents qui leurs amènent des insectes et des larves. Le Sporophile à col double est un oiseau migrateur qui part vers le Nord aux premiers froids. En Argentine, il n'y a que dans les provinces de Formosa et du Chaco qu'il est présent toute l'année. Trois sous-espèces sont reconnues : Sporophila caerulescens caerulescens, Sporophila caerulescens yungae et Sporophila caerulescens hellmayri. Le Sporophile à col double vit au Brésil, au Paraguay, en Bolivie et en Uruguay. En Argentine, on le trouve dans les 2/3 Nord du pays, à l'exclusion de la Cordillère des Andes et jusqu'au Nord de la province du Rio Negro.

_DSC1228

DSC_3435

El Corbatita común mide 10 cm. Pertenece a la familia de los Thraupidae. Su dorso y su cola son plomizos. Su barba negra y su collar negro bien marcado lo hacen fácilmente reconocible. El resto de su plumaje es blanco. Su pico robusto es amarillento. La hembra tiene el dorso y la cola pardo oliváceo con las alas más oscuras. Su vientre es ocráceo. El juvenil es semejante a la hembra. En pareja o a veces en pequeñas bandas, el Corbatita común vive en los pastizales naturales o artificiales, las zonas rurales pobladas o no, los montes de fruteros pero también los parques. Lo vemos parado sobre los tallos de las gramíneas de las que come las semillas que son su principal fuente de alimento.

DSC_9106

Es una pequeña ave siempre activa y inquieto. De las 15 variedades del género Sporphila presente en América del Sur, es una de las que mejor se adaptó a la cercania del hombre. Y esto, hasta el punto de anidar a menudo en su cercania, posiblemente porque esto limita la presencia de depredadores. Su nido es una semiesfera profunda sujeta a hierbas o arbustos, a altura baja. Es un entretejido de fibras vegetales unidas con su soporte por cerdas o telarañas. La hembra deposita allí 2 o 3 huevos blancuzcos con manchas oscuras. Ella los incubará sóla durante una docena de días.

_DSC8084

Los pichones permanecen en el nido una docena de días y son alimentados por ambos padres que traen insectos y larvas. El Corbatita común es una ave migratoria que se va hacia el norte a los primeros fríos. En Argentina, hay sólo en las provincias de Formosa y de Chaco que está presente todo el año. Tres subespecies son reconocidas: Sporophila caerulescens caerulescens, Sporophila caerulescens yungae y Sporophila caerulescens hellmayri. El Corbatita común vive en Brasil, en Paraguay, en Bolivia y en Uruguay. En Argentina, lo encontramos en 2/3 Norte del país, a exclusión de la Cordillera de los Andes y hasta el Norte de la provincia de Rio Negro.

_DSC8490 _DSC8072a

DSC_3395 DSC_9104

_DSC8072

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER