en Argentine : TERO COMÚN

Vanneau_T_ro__11_Le Vanneau Téro mesure 32 cm et est présent sur la totalité du territoire argentin. Il appartient à la famille des Charadriidae. Le plumage de toute la partie dorsale est gris brun avec des reflets vert brillant et violets sur les épaules. Le front et la poitrine sont noirs, reliés par une ligne également noire. Le haut du front et le bord des joues est blanc. La tête est ornée d'une fine huppe nucale noire. Les paupières, l'iris et le bec sont rougeâtres, comme le fort éperon qu'il a sur la partie supérieure de l'aile . Le ventre est blanc. En vol, on peut voir le dessous des ailes noir et blanc et la queue blanche avec l'extrémité noire. Les pattes sont rougeâtres. Le plumage du mâle et celui de la femelle sont identiques. Les sujets juvéniles ont le plumage plus clair, sans reflets et sans huppe.

Vanneau_T_ro__1_Il existe 4 sous-espèces de Vanneau Téro dont deux sont présentes en Argentine. La variété australe qui habite la Patagonie argentine est un peu plus petite, avec une huppe nucale plus courte et plus fine. Son cri est plus rauque. Le Vanneau Téro est monogame, vit en couple et forme des groupes durant l'hiver. C'est un oiseau territorial, très bruyant et agressif avec les autres espèces d'oiseaux et tous les animaux en général. Pour les chasser de son territoire, il se lance sur eux en piqué. C'est une attitude qu'il a aussi envers l'homme dont il n'a pas peur. Il est bien connu pour les cris d'alarme qu'il lance à l'approche d'un intrus. Le Vanneau Téro vit dans les habitats très divers, lagunes, prairies, zones rurales ou même urbaines, mais toujours dans les endroits avec de l'eau ou près de l'eau.

Vanneau_T_ro__4_Son alimentation est constituée de chenilles, de mollusques, de larves et de vers de terre. Le Vanneau Téro niche au sol en utilisant un petit creux qu'il tapisse de branches et d'herbes. La femelle y dépose 3 ou 4 oeufs verdâtres, tachetés de noir et de gris, qu'elle incube seule pendant 25 jours. De même, c'est elle seule qui s'occupe d'alimenter les poussins, pendant un mois, tandis que le mâle défend le territoire. Les parents défendent les poussins en attaquant l'agresseur ou en essayant de l'attirer plus loin, l'un d'eux faisant mine d'être blessé. Les poussins restent avec les adultes jusqu'à ce qu'ils apprennent à voler. L'espèce est abondante et ne présente aucun risque quant à sa conservation. Le Vanneau Téro est présent dans tout le sud du continent américain, depuis le Panama.

Vanneau_T_ro__6_El Tero Común mide 32 cm y está presente sobre la totalidad del territorio argentino. Pertenece a la familia de los Charadriidae. El plumaje de toda la parte dorsal es gris moreno con reflejos verde brillante y morados sobre los hombros. La frente y el pecho son negros, unidos por una línea también negra. La altura de la frente y el borde de las mejillas es blanco. La cabeza es adornada de un fino copete nucal negro. Los párpados, el iris y el pico son rojizos, como la espuela fuerte que tiene sobre el lado superior de la ala. El vientre es blanco. En vuelo, podemos ver el fondo negro y blanco de las alas y la cola blanca con la extremidad negra. Las patas son rojizas. El plumaje del macho y el de la hembra son idénticos. Los sujetos juveniles tienen el plumaje más claro, sin reflejos y sin copete.

Vanneau_T_ro__7_Existen 4 subespecies de Tero Común entre las que dos son presentes en Argentina. La variedad austral que habita la Patagonia argentina es un poco más pequeña, con un copete nucal más corto y más fino. Su grito es más ronco. El Tero Común es monógama, vive en pareja y forma grupos durante invierno. Es una ave territorial, muy ruidosa y agresiva con otras especies de aves y todos los animales en general. Para cazarlos de su territorio, se lanza sobre ellos en picado. Es una actitud que tiene también hacia el hombre de quien no tiene miedo. Es bien conocido por los toques de alarma que lanza al enfoque de un intruso. El Tero Común vive en los ambientes muy diversos, las lagunas, los prados, las zonas rurales o hasta urbanas, pero siempre en los lugares con agua o cerca del agua.

Vanneau_T_ro__3_Su alimentación está constituida por orugas, por moluscos, por larvas y por lombrices. El  Tero Común anida en el suelo utilizando un pequeño hueco que tapiza con ramas y con hierbas. La hembra deposita allí 3 o 4 huevos verduscos, moteados de negro y de gris, que incuba sola durante 25 días. Lo mismo, es sólo ella que se ocupa de alimentar a los pichones, durante un mes, mientras que el macho defiende el territorio. Los padres defienden a los pichones atacando al agresor o tratando de atraerlo más lejos, uno de ellos que haciendo mina de ser herido. Los pichones se quedan con los adultos hasta que aprendan a volar. La especie es abundante y no presenta ningún riesgo en cuanto a su conservación. El Tero Común está presente en todo el sur del continente americano, desde Panamá.

Vanneau_T_ro__9_

Vanneau_T_ro__2_

iconeAlbum

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER