en Argentine : MATICO

oriole__5_L'Oriole Troupiale mesure 21 cm et est présent dans le Nord de l'Argentine, plus précisément dans la province de Formosa et une petite partie de la province de Corrientes. Il appartient à la famille des Icteridae. 2 sous-espèces sont reconnues, seule Icterus croconotus strictifrons est présente dans le pays. La tête est coiffée d'un capuchon orange vif. La nuque et les flancs sont orange. Le bas du dos et le croupion sont également orange, mais légèrement plus terne. La partie basse de la poitrine et le ventre présentent un dégradé de couleur orange, vif sur le haut et qui terni en allant vers le bas. Le front, les lores et la gorge sont noirs. Les ailes noires, présentent quelques taches blanchâtres et d'autres brun foncé. La queue est noire avec son extrémité effilée. Les yeux sont jaune clair, avec le dessus et l'arrière dépourvus de plumes, laissant apparaître une peau noire. Le bec est noir avec une partie de la mandibule inférieure grise. Les pattes et les doigts sont fins et de couleur grise. Le plumage du mâle et celui de la femelle sont identiques. Elle se différencie toutefois, par une taille légèrement plus petite, peu visible, même si le couple est ensemble. Toutes les parties noires de l'adulte sont de couleur brune chez les sujets juvéniles. Leur plumage est terne et l'iris presque noir. L'Oriole Troupiale fréquente les zones ouvertes à proximité de l'eau, le Chaco et les lisières des forêts.

oriole__4_On le rencontre seul ou en couple. Son alimentation est variée, allant des baies sauvages aux fruits, qu'il cueille sur les arbustes, mais aussi des insectes et larves, qu'il cherche en parcourant le feuillage des arbres. L'Oriole Troupiale ne construit pas de nid. Il occupe des nids abandonnés, comme celui du Synallaxe à front roux ou encore celui du Tyran Quiquivi. La femelle agence l'intérieur du nid, par l'apport de matériaux doux, comme des feuilles ou de la mousse. Elle y dépose 3 ou 4 oeufs blancs ou rose blanchâtre, tachetés de foncé sur le bas. L'incubation dure pendant une quinzaine de jours et est assurée par le couple. Les poussins sont alimentés par les deux parents pendant 2 semaines, après quoi ils commencent à quitter le nid. Ils sont encore dépendants des parents pendant une quinzaine de jours, puis sont totalement autonomes. L'Oriole Troupiale est rare et très recherché, tant pour son chant que pour sa beauté, afin d'être mis en cage. Toutefois, ses populations sont stables et ne semblent pas présenter de danger quant à leur conservation. Depuis quelques années, l'espèce est présente dans la province de Buenos Aires. Il s'agit d'oiseaux en captivité, qui ont été libérés de leur cage et qui se sont parfaitement adaptés au lieu. L'Oriole Troupiale est présent en Amérique du Sud, depuis le Sud de la Colombie, jusqu'au Nord de l'Argentine et les pays limitrophes, à l'exception du Chili.

oriole__1_El Matico mide 21 cm y está presente al norte de la Argentina, más precisamente en la provincia de Formosa y en una pequeña parte de la provincia de Corrientes. Pertenece a la familia de los Icteridae. 2 subespecies son reconocidas, sola Icterus croconotus strictifrons está presente en el país. La cabeza es coronada con una capucha anaranjada viva. La nuca y los costados son anaranjados. El bajo de la espalda y la rabadilla son también anaranjados, pero ligeramente más apagado. La parte baja del pecho y el vientre presenta un desvanecido de color anaranjado, vivo sobre la altura y quien desteña yendo hacia abajo. La frente, los lores y la garganta son negros. Las alas negras presentan algunas manchas blanquecinas y otras moreno oscuro. La cola es negra con su extremidad afilada. Los ojos son amarillo claro, con la parte superior y la trasera sin plumas, dejando aparecer una piel negra. El pico es negro con una parte de la mandíbula inferior gris. Las patas y los dedos son finos y de color gris. El plumaje del macho y el de la hembra son idénticos. Se diferencia no obstante, por uno talla ligeramente más pequeña, poco visible, si la pareja es junta. Todas las partes negras del adulto están de color moreno en los juveniles. Su plumaje es apagado y el iris casi negro. El Matico frecuenta las zonas abiertas cerca del agua, el Chaco y los orillos de los bosques.

oriole__3_Lo encontramos solo o en pareja. Su alimentación es variada, yendo bayas salvajes a los frutos, que recoge sobre los arbustos, pero también los insectos y las larvas, que busca recorriendo el follaje de los árboles. El Matico no construye nido. Ocupa nidos abandonados, como del Espinero Frente Rojiza o el del Benteveo. La hembra ordena el interior del nido, poniendo materiales suaves, como hojas o musgo. Deposita allí 3 o 4 huevos blancos o rosa blanquecino, moteados de oscuro sobre la parte baja. La incubación dura durante una quincena y es asegurada por la pareja. Los pichones son alimentados por ambos padres durante 2 semanas, de las que comienzan a dejar el nido. Son todavía dependientes de los padres durante una quincena, luego son totalmente autónomos. El Matico es raro y muy buscado tanto para su canto como para su belleza, con el fin de ser puesto en jaula. No obstante, sus poblaciones son estables y no parecen presentar de peligro en cuanto a su conservación. Desde hace algunos años, la especie está presente en la provincia de Buenos Aires. Se trata de aves en cautividad, que han sido liberadas de su jaula y que perfectamente se adaptaron al lugar. El Matico está presente en América del Sur, desde el Sur de Colombia, hasta el Norte de la Argentina y los países limítrofes, salvo el Chile.

oriole

oriole__2_

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER