en Argentine : CARPINTERO GARGANTA ESTRIADA

pic_ouentou__2_Le Pic Ouentou qui mesure plus de 30 cm est l'un des plus grands pics présents en Argentine. Il appartient à la famille des Picidae. On le trouve dans presque toute l'Amérique du Sud, sauf au Chili et en Uruguay. Des 5 sous-espèces reconnues, 2 sont présentes en Argentine : Dryocopus lineatus lineatus, peu fréquent, dans une petite partie des provinces de Salta et Jujuy, Dryocopus lineatus erythrops dans le Nord-Est du pays, dans la province de Formosa, à l'Est du Chaco, au Nord de la province de Corrientes et dans la province de Misiones. Les sous-espèces présentent des variations de taille et de couleur. Pour ceux présents au Nord-Est de l'Argentine, le front, toute la partie supérieure de la tête jusqu'à la nuque et la grande huppe sont rouges. Une ligne noire va de la base du bec à l'oeil. Le contour de celui-ci et les joues sont gris. L'iris est jaune. Une seconde ligne, jaune à sa base puis blanchâtre va de la base du bec au bas de la poitrine, en s'élargissant au niveau du cou. Elle est suivie d'une bande malaire rouge. Le menton est strié de blanchâtre et de gris. Le bec, long, droit et pointu, est couleur corne, plus foncé juste à son extrémité. Toute la partie supérieure est noirâtre, avec quelques reflets bruns, y compris les ailes et la queue, et présente une zone avec des reflets grisâtres qui part du haut du dos et se termine en pointe en son milieu. Cette zone peut être délimitée par une ligne blanchâtre plus ou moins nette, plus visible chez les individus vivant le plus à l'Ouest de la zone de distribution. La gorge et la poitrine sont noires, avec quelques plumes bordées de blanc sur les côtés. Le ventre est blanchâtre, barré de noir.

pic_ouentouLe dessous des ailes est clair. Les pattes et les doigts, deux à l'avant et deux à l'arrière, sont gris. Chez la femelle, le front et la ligne malaire sont noirs. Les juvéniles présentent un plumage plus opaque et brunâtre, une ligne malaire noire et une huppe plus courte et de couleur moins vive. Le Pic Ouentou vit en général en solitaire même s'il arrive que les couples demeurent ensembles en-dehors de la période de reproduction. On le trouve en bordure des bois et forêts, des clairières, dans les forêts en galerie, mais aussi les prairies avec des arbres isolés et les parcs boisés. Le Pic Ouentou fréquente les niveaux moyens ou hauts des arbres où il trouve sa nourriture surtout constituée de fourmis et de leurs larves, de scarabées et de leur larves, qu'il trouve en creusant le bois et en enlevant l'écorce. A cela s'ajoutent des graines et des fruits. La reproduction de ce pic est peu connue. Le nid du Pic Ouentou est creusé dans le tronc d'un arbre par le couple. La femelle y dépose de 2 à 4 oeufs blancs qui seront incubés par les deux parents pendant un temps que l'on peut estimer à une douzaine ou une quinzaine de jours. Les petits sont ensuite nourris par les deux parents, même si la femelle assure plus cette tâche alors que le mâle surveille plus le nid. La nourriture est donnée dans un premier temps dans le nid puis à son entrée. Les jeunes peuvent quitter le nid en moyenne au bout de 26 à 28 jours. Les populations du Pic Ouentou sont globalement stables et l'espèce ne présente pas de risque particulier quant à sa conservation, même si, dans une partie de son habitat, la déforestation peut présenter une menace.

pic_ouentou__4_El Carpintero garganta estriada que mide más de 30 cm es uno de los carpinteros más grandes de los presentes en Argentina. Pertenece a la familia de los Picidae. Casi lo encontramos en toda la América del Sur, excepto Chile y en Uruguay. De las 5 subespecies reconocidas, 2 son presentes en Argentina : Dryocopus lineatus lineatus, raro, en una pequeña parte de las provincias de Salta y Jujuy, Dryocopus lineatus erythrops en el Nordeste del país, en la provincia de Formosa, al este de Chaco, en el Norte de la provincia de Corrientes y en la provincia de Misiones. Las subespecies presentan variaciones de talla y de color. Para los que viven en el Nordeste de la Argentina, la frente, todo lado superior de la cabeza hasta la nuca y el gran copete son rojos. Una línea negra va de la base del pico al ojo. El contorno de éste y las mejillas son grises. El iris es amarillo. Una segunda línea, amarilla para su base luego blanquecina va de la base del pico bajo el pecho, mas ancha al nivel del cuello. Es seguida por una banda malar roja. La barbilla es estriada de blanquecina y de gris. El pico, largo, derecho y puntiagudo, es de color cuerno, más oscuro justo a su extremidad. Todo el lado superior es negruzco, con algunos reflejos morenos, incluido las alas y la cola, y presenta una zona con reflejos grisáceos que se va desde lo alto de la espalda y se acaba en punta en su medio. Esta zona puede ser delimitada por una línea blanquecina más o menos neta, más visible entre los individuos que viven más al oeste de la zona de distribución. La garganta y el pecho son negros, con algunas plumas bordeadas por blanco sobre los lados. El vientre es blanquecino, barrado por negro.

pic_ouentou__1_El fondo de las alas es claro. Las patas y los dedos, dos a la delantera y dos detrás, son grises. En la hembra, la frente y la línea malar son negras. Los juveniles presentan un plumaje más opaco y más parduzco, una línea malar negra y un copete más corto y de color menos vivo. El Carpintero garganta estriada vive en general en solitario hasta si pasa que las parejas quedan juntas aparte del período de reproducción. Lo encontramos en borde de los bosques y las selvas, los claros, en los bosques en galería, pero también los pastizales con árboles aislados y los parques arbolados. El Carpintero garganta estriada frecuenta los niveles medios o altos de los árboles donde encuentra su alimento sobre todo constituido por hormigas y por sus larvas, de escarabajos y de sus larvas, que encuentra cavando la madera y quitando la corteza. A esto se añaden semillas y frutos. La reproducción de este carpintero es poco conocida. El nido del Carpintero garganta estriada es excavado en el tronco de un árbol por la pareja. La hembra depone de 2 a 4 huevos blancos que serán incubados por ambos padres durante un tiempo que se puede estimar a una docena o una quincena. Los pichones luego son alimentados por ambos padres, aunque la hembra asegura más esta tarea mientras que el macho vigile más el nido. Alimentan a los pichones primeramente en el nido luego a su entrada. Los jóvenes pueden dejar el nido por término medio al cabo de 26 a 28 días. Las poblaciones del Carpintero garganta estriada son globalmente estables y la especie no presenta riesgo particular en cuanto a su conservación, aunque, en una parte de su hábitat, desforestación puede presentar una amenaza.

pic_ouentou__3_

iconeAlbum

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER