en Argentine : TANGARÁ COMÚN

organiste_chlorotiqueL'Organiste Chlorotique est un passereau qui mesure 9 cm et appartient à la famille des Fringilidae. Il est présent dans le tiers Nord de l'Argentine, à l'exception de la Cordillère des Andes. Le plumage du mâle est noir violacé brillant sur les parties supérieures et jaune d'or sur les parties inférieures, y compris la poitrine. La partie inférieure des rectrices externes est marquée de blanc. L'avant de la tête, de la base de la mandibule supérieure au front, jusqu'au milieu de l'oeil, est également jaune d'or. Le menton et la gorge sont noir violacé. L'iris est sombre. Le bec, court et robuste, est grisâtre. Les pattes sont grisâtres. La femelle est très différente du mâle. La tête est vert olive, légèrement jaunâtre sur le front et avec les lores grisâtres. La partie dorsale est vert olive, sauf sur la partie basse qui est jaunâtre. La partie ventrale est vert jaunâtre et le dessous de la queue est également clair. Les ailes ont des reflets grisâtres sur les plumes de couvertures et les rémiges présentent des filets verts, jaunâtres et noirâtres. Les juvéniles sont semblables aux femelles. L'Organiste Chlorotique est un oiseau social qui vit le plus souvent en couple ou en petits groupes et qui n'hésite pas à se mêler à d'autres espèces.

organiste_chlorotique__4_On le rencontre en bordure des forêts, dans les forêts en galeries, les clairières. On le trouve aussi dans les plantations et dans les parcs densément arborés. Peu craintif, il s'aventure aussi dans les jardins des zones habitées. Son chant est très mélodieux. L'Organiste Chlorotique se nourrit essentiellement de fruits, de nectar et de baies, plus rarement d'insectes. Le nid consiste en une petite sphère avec une entrée latérale. Il est construit par le couple dans un endroit sombre et bien protégé comme le creux d'un arbre ou au milieu des feuilles d'une orchidée ou d'une plante épiphyte, avec des feuilles, des herbes, des racines et de la mousse. La femelle y dépose en général 3 ou 4 oeufs blancs légèrement rosés, tachetés de rouge et de sombre. L'incubation dure de 13 à 15 jours et est assurée uniquement par la femelle. Les petits sont ensuite nourris, par régurgitation, par les deux parents. Ils quittent le nid au bout de 22 ou 23 jours. Les populations d'Organiste Chlorotique sont stables et l'espèce ne présente pas de danger quant à sa conservation. L'Organiste Chlorotique est présent dans toute l'Amérique du Sud, à l'exception du Chili.

organiste_chlorotique__1_El Tangará Común es un pájaro que mide 9 cm y pertenece a la familia de los Fringilidae. Está presente en el tercero Norte de la Argentina, a excepción de la Cordillera de los Andes. El plumaje del macho es negro violáceo brillante sobre los lados superiores y dorados sobre las partes de abajo, incluido el pecho. La parte de abajo de las timoneras externas es marcada con blanco. La delantera de la cabeza, de la base de la mandíbula superior a la frente, hasta el medio del ojo, es también dorada. La barbilla y la garganta son negra violácea. El iris es oscuro. El pico, corto y robusto, es grisáceo. Las patas son grisáceas. La hembra es muy distincta del macho. La cabeza es verde oliva, ligeramente amarillenta sobre la frente y con lorales grisáceos. La parte dorsal es verde oliva, salvo sobre la parte baja que es amarillenta. La parte ventral es verde amarillenta y el fondo de la cola es también claro. Las alas tienen reflejos grisáceos sobre las plumas de coberturas y las remeras presentan filetes verdes, amarillentos y negruzcos. Los juveniles son semejantes a las hembras. El Tangará Común es una ave social que vive la mayoría de las veces en pareja o en pequeños grupos y que no vacila en agregarse a otras especies.

organiste_chlorotique__5_Lo encontramos en bordes de los bosques, en las selvas en galerías, los claros. Lo encontramos también en las plantaciones y en los parques donde hay muchos arboles. Poco temeroso, se aventura también en los jardines de las zonas habitadas. Su canto es muy melodioso. El Tangará Común esencialmente se alimenta de frutos, de néctar y de bayas, más raramente de insectos. El nido consiste en una pequeña esfera con una entrada lateral. Es construido por la pareja en un lugar oscuro y bien protegido como el hueco de un árbol o en medio de las hojas de una orquídea o de una planta epifita, con hojas, hierbas, raíces y musgo. La hembra deposita allí en general 3 o 4 huevos blancos ligeramente rosados, moteados de rojo y de oscuro. La incubación dura de 13 o 15 días y únicamente es asegurada por la hembra. Los pichones luego son alimentados, por regurgitación, por ambos padres. Dejan el nido al cabo de 22 o 23 días. Las poblaciones de Tangará Común son estables y la especie no presenta peligro en cuanto a su conservación. El Tangará Común está presente en toda la América del Sur, salvo el Chile.

organiste_chlorotique__2_

organiste_chlorotique__3_

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER