en Argentine : SUIRIRÍ SILBÓN

Tyran_siffleur__2_Le Tyran siffleur est un passereau qui mesure environ 17 cm et appartient à la famille des Tyrannidae. On le trouve de l'Amérique centrale à l'Amérique du Sud, à l'exclusion du Chili et de l'Uruguay. Des 5 sous-espèces habituellement reconnues, seule Syristes sibilator sibilator est présente en Argentine, dans la province de Misiones et au Nord de la province de Corrientes. Les couleurs du plumage varient légèrement selon les sous-espèces. La partie supérieure de la tête, jusqu'au milieu de l'oeil, est noire, comme la notable crête, presque toujours érigée, qui la surmonte. Les joues sont gris brun. L'iris et le bec sont sombres. Le plumage de la partie dorsale est gris cendré à peine strié de brun. Les ailes sont noirâtres avec les plumes de couvertures et les rémiges internes bordées de filets grisâtres. La queue est noirâtre. La partie ventrale est blanchâtre. Les pattes sont noirâtres. Il n'y a pas de distinction visible entre le mâle et la femelle.

Tyran_siffleur__4_Le Tyran siffleur est un oiseau curieux, toujours en mouvement et qui siffle tout au long de la journée. En général, il vit en couple et mêlé à d'autres espèces dans les niveaux hauts des bois et forêts. Son alimentation est constituée d'insectes, souvent ceux dérangés par les mouvements des autres oiseaux, et de fruits. Bien que peu décrite, la reproduction du Tyran siffleur est mentionnée comme étant très proche de celle des oiseaux du genre Myiarchus. Le Tyran siffleur niche dans des cavités naturelles dans des troncs d'arbres où il aménage un nid avec des végétaux (feuilles sèches, lianes ...). La femelle y dépose entre 3 et 5 oeufs crème tachetés de sombre. Elle assure seule l'incubation durant une quinzaine de jours. Les petits sont ensuite alimentés par les deux parents et quittent le nid au bout d'une quinzaine de jours. Les populations du Tyran siffleur sont stables et l'espèce ne paraît pas présenter de risque particulier quant à sa conservation.

Tyran_siffleurEl Suirirí silbón es un pájaro que mide cerca de 17 cm y pertenece a la familia de los Tyrannidae. Lo encontramos de América central a América del Sur, a exclusión de Chile y de Uruguay. De las 5 subespecies habitualmente reconocidas, solo Syristes sibilator sibilator está presente en Argentina, en la provincia de Misiones y en el Norte de la provincia de Corrientes. Los colores del plumaje ligeramente varían según las subespecies. El lado superior de la cabeza, hasta el medio del ojo, es negro, como la notable copete, casi siempre erigida, que lo corona. Las mejillas son gris moreno. El iris y el pico son oscuros. El plumaje de la parte dorsal es gris ceniciento apenas estriado de pardo. Las alas son negruzcas con las cubiertas y las remeras internas bordeadas por filetes grisáceos. La cola es negruzca. La parte ventral es blanquecina.  Las patas son negruzcas. No hay distinción visible entre el macho y la hembra.

Tyran_siffleur__5_El Suirirí silbón es una ave curiosa, siempre en movimiento y quien silba a lo largo del día. En general, vive en pareja y mezclado a otras especies en los niveles altos de los bosques y las selvas. Su alimentación está constituida por insectos, a menudo los molestados por los movimientos de otras aves, y de frutos. Aunque poco descrita, la reproducción del Suirirí silbón es mencionada como siendo muy próximo de la de las aves del género Myiarchus. El Suirirí silbón anida en cavidades naturales en troncos donde acondiciona un nido con vegetales (hojas secas, bejucos ...). La hembra depone allí entre 3 y 5 huevos crema manchados de oscuro. Asegura sola la incubación durante una quincena. Los pichones luego son alimentados por ambos padres y dejan el nido al cabo de una quincena. Las poblaciones del Suirirí silbón son estables y la especie no aparece presentar de riesgo particular en cuanto a su conservación.

Tyran_siffleur__1_

Tyran_siffleur__6_

Tyran_siffleur__3_

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER