en Argentine : PITANGUÁ

pitangua__1_Le Tyran pitangua est un passereau de 23 cm qui appartient à la famille des Tyrannidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Sud, du Sud du Mexique au Nord du Pérou et au Sud du Brésil. Des 6 sous-espèces habituellement reconnues, seul Megarynchus pitangua pitangue est présent en Argentine, dans le Nord-Est du pays : Est des provinces de Formosa et du Chaco, Nord-Est de la province de Santa Fe, Nord de la province de Corrientes et province de Misiones, et aussi au Sud-Est de la province de Jujuy. Pour simplifier la description, on peut dire qu'il ressemble à un Tyran Quiquivi qui serait muni d'un gros bec. La partie supérieure de la tête, du front à la nuque, est noire avec une tache jaune orangé pas toujours visible au sommet de la tête. Les sourcils blancs s'étendent jusqu'à la base de la mandibule supérieure et jusqu'à la nuque où ils se rejoignent presque. Les côtés de la tête sont noirs. L'iris est noir. Le bec, noirâtre, est long et large avec le culmen nettement convexe. Le plumage de la partie supérieure du corps est brun olivacé mat. Les ailes et la queue sont plus brunes avec les rémiges et les rectrices bordées de cannelle. Le dessous de la queue est plus clair. Le menton et la gorge, jusqu'aux côtés du cou, sont blancs. La poitrine et le ventre sont jaune. Les pattes sont noirâtres.

pitanguaIl n'y a pas de distinction visible entre le mâle et la femelle. Le plumage des juvéniles est plus marron sur la partie supérieure avec les plumes bordées de cannelle roux. Ils n'ont pas de marque orangée sur la couronne et les sourcils sont teintés de jaune. Le Tyran pitangua, vit, seul ou en couple ou en groupes familiaux, à la cime des arbres et en bordure des bois et forêts, dans les savanes avec des arbres isolés, les plantations, le long des cours d'eau, et aussi les zones habitées. Son alimentation est essentiellement composée d'insectes qu'il capture en volant près du sol, ainsi que de baies et de fruits. Ses proies les plus grandes sont assommées en les tapant contre une branche avant qu'il les avale. La femelle, avec quelques rares fois l'aide du mâle, construit le nid dans un grand arbre, souvent près du tronc, sur une fourche. En forme de tasse profonde, il est fait de branchages et de feuilles et tapissé de matériaux plus doux. Le femelle y dépose 2 ou 3 oeufs blanchâtres, tachetés café et lilas, qu'elle incubera seule pendant 17 à 18 jours. Les deux parents alimentent ensuite les petits qui quittent le nid au bout de 23 à 24 jours. Les populations du Tyran pitangua sont stables et ne semblent pas poser de problème quant à leur conservation. Dans certaines publications, le nom latin est Megarhynchus pitangua.

pitangua__2_El Pitanguá es un pájaro de 23 cm que pertenece a la familia de los Tyrannidae. Lo encontramos en América central y en América del Sur, del Sur de México al Norte de Perú y al Sur de Brasil. De las 6 subespecies habitualmente reconocidas, solo Megarynchus pitangua pitangue está presente en Argentina, en el Nordeste del país: Este de las provincias de Formosa y de Chaco, Nordeste de la provincia de Santa Fe, el Norte de la provincia de Corrientes y la provincia de Misiones, y también al Sudeste de la provincia de Jujuy. Para simplificar la descripción, podemos decir que se parece a un Benteveo común que sería proveído de un grueso pico. El lado superior de la cabeza, de la frente a la nuca, es negro con una mancha amarilla anaranjada no siempre visible en el alto de la cabeza. Las cejas blancas se extienden hasta la base de la mandíbula superior y hasta la nuca donde casi se reúnen. Los lados de la cabeza son negros. El iris es negro. El pico, negruzco, es largo y ancho con culmen distintamente convexo. El plumaje de la parte superior del cuerpo es moreno aceitunado mate. Las alas y la cola son más morenas con remeras y timoneras bordeadas por canela. El fondo de la cola es más claro. La barbilla y la garganta, hasta los lados del cuello, son blancas. El pecho y el vientre son amarillo. Las patas son negruzcas.

pitangua__3_No hay distinción visible entre el macho y la hembra. El plumaje de los juveniles es más marrón sobre el lado superior con las plumas bordeadas por canela rufa. No tienen marca anaranjada sobre la corona y las cejas son teñidas de color amarillo. El Pitanguá, vive, solo o en pareja o en grupos familiares, a la cima de los árboles y en borde de los bosques y las selvas, en las sabanas con árboles aislados, las plantaciones, a lo largo de los ríos, y también las zonas pobladas. Su alimentación es esencialmente constituida por insectos que captura volando cerca del suelo, así como bayas y frutos. Sus presas más grandes son matadas golpeándolas contra una rama antes de que se las trague. La hembra, con algunas veces raras la ayuda del macho, construye el nido en un gran árbol, a menudo cerca del tronco, sobre una horca. En forma de taza profunda, es hecho con ramajes y hojas y tapizado con materiales más suaves. Hembra deposita allí 2 o 3 huevos blanquecinos y moteados café y lila, que incubará sola durante 17 a 18 días. Ambos padres alimentan luego los pichones que dejan el nido al cabo de 23 a 24 días. Las poblaciones del Pitanguá son estables y no parecen plantear de problema en cuanto a su conservación. En ciertas publicaciones, el nombre latino es Megarhynchus pitangua. Se llama también Mosquerón picudo o Luis pico grueso.

pitangua__4_

iconeAlbum

Photos © Aline WOLFER & Philippe WOLFER